Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

Navigation
En savoir +
Read More
Semaine 47 – Les blocs de chanvre

Semaine 47 – Les blocs de chanvre

18

nov

Les premiers rangs des blocs de chanvre autoporteurs ont été montés lors d’une formation dispensée par le fabricant cette semaine. En effet, l’entreprise La Samérienne de Menuiserie, en charge de la mise en oeuvre souhaitait être formée préalablement à la pose. Ce matériau est constitué de granulats de chènevotte, obtenue au défibrage de la paille de chanvre et lié par un ciment naturel à partir de chaux hydrauliques sans adjuvant dans des proportions qui lui assure une masse volumique à l’état sec de 300 kg/m3. C’est un matériau que l’on dit à isolation répartie (isolant dans la masse).

IMG_6625

 

 

 

 

 

 

 

 

Les blocs sont disposés en lits avec décalage horizontal des joints verticaux d’un rang à l’autre. Ils sont montés à l’aide d’un mortier de sable et chaux type NHL 3.5 (selon le DTU 20.1, un volume de sable pour un volume de chaux), appliqué au peigne cranté et permettant la réalisation de joints minces. La maçonnerie est ensuite revêtue d’un enduit de finition. Dans le projet, l’enduit sera en plâtre au rez-de-chaussée dans la partie ERP, et en enduit terre aux étages, dans les espaces de bureaux.

L’espace entre le mur porteur et l’ensemble maçonné est comblé par de la chènevotte en vrac.

IMG_6628

 

 

 

 

 

 

 

 

Les blocs utilisés sont de dimensions 60 x 30 x 20 cm dont les caractéristiques techniques sont les suivantes :
Conductivité thermique : λ [W/(mK)] = 0,07
Résistance thermique : R [K/W] = 2,85 (300 mm)
Densité : ρ [kg/m³] = 300
Déphasage (selon ISO 13786) 12h30
Coefficient de résistance à la diffusion de vapeur ; μ = 4,5
Classe de comportement au feu : classe M1 (avec enduit)

Avec un tel temps de déphasage (12h30) et une telle densité, on comprend bien que son choix a porté sur le confort d’été dans le bâtiment. On ne risque pas, a priori, d’avoir des surchauffes l’été de ce côté là du bâtiment !

De très forte isolation thermique et acoustique, ce matériau est également respectueux de l’homme et de l’environnement :
Faible énergie grise (moulage à froid suivi d’un séchage à l’air libre) Rth = 2,85 m2K/W (200 MJ/m2)
Absorption de CO2 lors de sa fabrication (séquestration d’une grande quantité de CO2 par photosynthèse)
Sain, sans C.O.V (composés organiques volatiles)
Perméable à la vapeur d’eau
Recyclable et biodégradable en fin de vie
Ce matériau dispose d’un « Pass Innovation » CSTB

 Laissez un commentaire