Image Image Image Image Image

Videos Archives - Rehafutur

26

oct

Film présentation Réhafutur 1 – La maison de l’ingénieur

La Maison de l’Ingénieur, vestige de l’époque industrielle du charbon, est une maison typique du bassin minier.

La date de sa construction varie entre 1920 et 1925. C’est une maison de construction traditionnelle en briques de terre cuite et en couverture tuiles. Elle est située au n°19 de la place de Lorraine à Loos-en-Gohelle, dans le Pas-de-Calais.

Vous trouverez dans ce film la présentation de ce projet unique :

  • Projet de rénovation d’une maison d’ingénieur des mines avec pour objectif de développer un site de démonstration des technologies de réhabilitation de l’habitat ancien – et notamment de l’habitat minier – pour atteindre des efficacités énergétiques et de confort environnemental en utilisant des éco – matériaux.
  • Réhabilitation d’une maison d’ingénieur de 1920 qui tend vers le passif.
  • Un des quatre centres démonstrateurs européens inspirés du programme européen CAP’EM
  • Vitrine régionale et outil d’apprentissage

12

oct

Visions croisées autour du projet de Réhafutur

Jean-François Caron – Président du cd2e et maire de Loos-en-Gohelle, Benoît Loison – Président du cluster Ekwation, Dominique Soyer – Directeur Général de Maisons & Cités, Hervé Pignon – Directeur de l’Ademe régionale Nord – Pas de Calais et Emmanuel Cau, Vice-Président du Conseil Régional Nord – Pas de Calais nous donnent leur vision du projet Réhafutur.

11

oct

Traitement des ponts thermiques

Source d’inconfort et de déperdition, le pont thermique, jonction entre l’intérieur et l’extérieur de l’enveloppe, n’était auparavant pas traité. Quelques exemples : la dalle de balcon, le mur de refends, le gîtage… Il représente selon les cas, entre 5 et 10% de déperditions thermiques. Plus la performance du bâtiment est exigeante et plus les ponts thermiques sont impactant. Les ponts thermiques peuvent générer des problèmes de condensation de surface et donc de qualité de l’air. Il existe plusieurs façons de traiter les ponts thermiques.

10

oct

Traitement du bâti ancien

Les interventions sur le bâti ancien demandent aux professionnels de déployer une capacité d’analyse. Rénover de l’ancien c’est connaître les pratiques des professionnelles de l’époque et les caractéristiques des matériaux utilisés. Le contexte devient préoccupant quand de nombreux bâtiments anciens sont menacés par des rénovations inopportunes générant un désordre majeur : l’humidité qui peut générer d’importantes pathologies.

09

oct

La gestion du confort d’été

Dans une réalisation basse consommation voir passive, les risques de surchauffe hors influence des fenêtres doivent être maîtrisés. Deux solutions complémentaires : la ventilation et le choix des matériaux peuvent être très influant sur la sensation de confort en été. Le type d’isolation influe sur la température intérieure selon son effusivité. La densité des matériaux influe sur les transferts de chaleur vers l’intérieur.

08

oct

L’étanchéité à l’air

Obligatoire dans la construction neuve, l’étanchéité à l’air est indispensable dans la rénovation quand on veut atteindre une excellente performance énergétique dans le bâti existant. L’étanchéité à l’air est tout d’abord un travail de conception. D’abord conçue et détaillée dans les clauses techniques, une bonne étanchéité à l’air est ensuite mise en œuvre avec précaution et dont l’efficacité sera vérifié en cours de chantier et à la réception.

07

oct

Comportement et apport des éco-matériaux

La nature des matériaux peut impacter de façon significative sur la sensation de confort et aussi sur la consommation d’énergie. Inertie, déphasage thermique et confort témoignent de l’aptitude des matériaux à nous apporter du bien-être.

06

oct

Les solutions respectueuses de la qualité environnementale et sanitaire

Une construction saine dépend d’un ensemble de facteurs dont les impacts environnementaux et sanitaires doivent être durablement minimisés. L’éco-construction doit aujourd’hui répondre à un double enjeu : concilier les performances énergétiques que les bâtiments doivent aujourd’hui atteindre en minimisant l’impact sur l’environnement et la santé.

05

oct

Réemploi et valorisation des déchets

Notre rapport à la matière fait apparaître une crise à double visage : d’un côté, l’épuisement des ressources naturelles, et de l’autre, l’accumulation des déchets. Les déséquilibres de la balance des matériaux, la dégradation de l’environnement et les difficultés de la gestion des déchets interrogent sur les modalités d’une nécessaire transition matérielle.