Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

Navigation
En savoir +
Read More
Semaine 46 – La membrane d’étanchéité à l’air

Semaine 46 – La membrane d’étanchéité à l’air

12

nov

La réhabilitation thermique des bâtiments anciens qui implique le renforcement de l’isolation de l’enveloppe entraîne des modifications de transfert d’humidité au sein des parois. Il est donc primordial de garantir que des travaux de rénovation ne vont pas modifier le comportement hygrothermique des parois et générer des désordres importants voire irréversibles sur le bâti.
En général, il faut veiller à ne pas piéger l’humidité en permettant à celle-ci de s’évacuer des deux côtés de la paroi. C’est pourquoi, en isolation intérieure, des risques de pathologies sont à craindre et il est important de réguler les flux de vapeur.

IMG_6466

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le projet de Réhafutur le choix a porté sur une membrane hygrovariable. En effet, ce type de membrane prévient les dégâts dus aux moisissures, grâce à leur hygrovariabilité « intelligente ». Elles réagissent à leur humidité environnante et adaptent de manière intelligente leur résistance à la diffusion.

fr_WinterEn hiver, les bandes de non-tissé freinent ou bloquent la pénétration de l’humidité et protègent ainsi les toits et les murs (Sd de 25 mètres pour un transport d’humidité par semaine inférieur à 7 g/m²).

 

 

 

 

fr_summerEn été, les frein-vapeurs laissent, si nécessaire, s’évaporer de la vapeur d’eau de la construction vers l’intérieur. La valeur Sd de 0,25 m garantit un transport d’humidité supérieur à 500 g/m² par semaine.

 

 

 

Le bâtiment, ainsi doté, dispose d’un potentiel de séchage permettant à la teneur en eau de la paroi de s’équilibrer sur l’année (été – hiver), afin d’éviter qu’elle ne se charge en humidité sans pouvoir sécher, et ce, afin de prévenir tout risque de moisissures et de dégradation du bâti.

IMG_6463

 

 

 

 

 

 

 

 

Caractéristique du produit :
Membrane composée de co­polymère de polyéthylène, d’un non-tissé et d’une armature en polypropylène.
Sd de 0,25 à 25 mètres

IMG_6460

 

 

 

 

 

 

 

 

Autre singularité du chantier, la désolidarisation des murs de refends et des planchers intermédiaires nécessite une mise en œuvre particulière de la membrane. En effet, la membrane doit passer d’un étage à l’autre en passant par les interstices des planchers intermédiaires.

 

IMG_6433

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les murs de refends, cela nécessite une pose sur les têtes de murs, par exemple.

IMG_6467

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour sur la rencontre technique n°3 sur les matériaux de construction et les transferts de vapeur d’eau. Télécharger la synthèse #3

 Laissez un commentaire