Image Image Image Image Image
Scroll to Top

To Top

Navigation
En savoir +
Read More
Semaine 09 – La ouate de cellulose

Semaine 09 – La ouate de cellulose

25

fév

Les parois verticales orientées Sud-Ouest destinées à accueillir la ouate de cellulose ont été remplies par insufflation. Présenté sous forme de fibres, légères et souples, ce matériau peut s’infiltrer dans les moindres interstices entre le mur de façade et la membrane d’étanchéité à l’air.

IMG_6835

 

 

 

 

 

 

 

 

Les isolants à base de ouate de cellulose sont obtenus par broyage mécanique de vieux papier, généralement du papier journal de quotidiens invendus. D’abord déchiqueté, le produit est ensuite additionné d’acide borique comme retardateurs de flamme. Après réduction en flocons, ceux-ci peuvent être directement insufflés en projection sèche ou humide à l’aide d’un appareil pneumatique.

IMG_6822

 

 

 

 

 

 

 

 

Le choix de la ouate de cellulose sur une façade orientée au sud a porté principalement sur la masse volumique de ce matériau comme composante du déphasage thermique pour garantir un bon confort d’été.

IMG_6823

 

 

 

 

 

 

 

 

La pose par insufflation nécessite un temps de tassement du produit (environ 13 % en fonction des conditions climatiques), c’est pourquoi un temps d’attente est prévu pour venir compléter le volume, par la suite.

Caractéristiques du produit :
Composition : Papier broyé 84 % et adjuvants.
Conductivité thermique : λ [W/(mK)] = 0,040
Résistance thermique : R [K/W] = 8,3 (350 mm)
Densité : ρ [kg/m³] = 50 – 60
Capacité thermique spécifique : c [J/kgK)] = 1 600
Coefficient de résistance à la diffusion de vapeur ; μ = 1 à 2
Classe de comportement au feu : classe E
Emissions dans l’air intérieur A+

 Laissez un commentaire